Archives de tags | ÉTÉ

Comment porter la jupe patineuse?

Définition : c’est une jupe froncée à la taille, ample, légère et – comme on patine moins bien avec un bout de tissu qui vous entrave les jambes – la “vraie” jupe patineuse est forcément courte, c’est à dire mi-cuisses.

Immagi32111111111111111ne

# La jupe patineuse, ça va à qui ? Pas à moi. Ce n’est pas tant une question de morphologie que d’allure. Même si vous avez des jambes de gazelle et si la vendeuse vous dit “ça vous va bien, profitez-en, ce n’est pas à 70 ans que vous pourrez porter ça”, c’est à vous de vous sentir en harmonie – ou non – avec cette jupette. Une petite voix vous souffle que vous avez l’air d’une gamine attardée ? D’une petite fille vieillotte ? Oubliez.  Bien sûr, la taille des cuisses compte. Si vous avez des jambes costauds et des gros genoux, zappez. Si votre silhouette est harmonieuse, même avec des kilos en trop, ça peut marcher. J’ai deux amies qui portent parfaitement bien la patineuse : la première est taillée en XXS, l’autre en L. Aucune des deux n’est ridicule. Elles l’assument et la revendiquent. # On la porte comment ? Pas en mode “je suce mon pouce”. Avec une jupe patineuse, on ne doit pas être timide. On n’est plus une gamine donc pas de t-shirt, de gros pull, de sweat gnangnan, de ballerines, de boots cloutés, de pieds en dedans, de collants voile…. On l’associe à de belles matières pour la dose de chic et on insiste sur l’esprit que l’on souhaite donner à son look avec des détails pas mous du genou. #version rock : chemisier noir stricte, en soie, glissé dans une patineuse cuir + collants dentelle opacifiants + boots fines à lacets et petits talons + coiffure impec # version glamour : pull mohair court et près du corps pour dévoiler la taille d’une patineuse imprimée + collants opaques + talons très hauts + rouge à lèvres vif + chignon

COMMENT PROLONGER MON BRONZAGE APRÈS LES VACANCES ?

Au retour de vacances, fière comme Artaban, vous exhibez un teint « sunny » et un corps miellé à faire damner un vampire !
Mais pour ne pas réduire à néant votre cure de bronzage et pour conserver un moral boosté, mieux vaut adopter les gestes adéquats qui prolongeront votre hâle. Gommage, hydratation, traitement à base de bêta-carotène, astuces beauté…  Voici les cinq réflexes sublimateurs pour conserver une peau dorée et ne pas peler !

On gomme

Pour arborer un bronzage uniforme et gagner en luminosité, rien de mieux que le gommage. Ce geste beauté, considéré comme essentiel, permet d’éradiquer l’excès de sébum et les impuretés qui obstruent les pores et ternissent la peau. La couche cornée, la partie superficielle de la peau épaissie par le soleil, est ainsi affinée et lissée. Votre peau, débarrassée de ce film intempestif, respire à nouveau ! 

Conseil Beauté : Si vous avez la peau sèche et fragile, optez pour un exfoliant doux pour le corps et le visage. Pour les peaux grasses, préférez un gommage riche en grains. Appliquez-le, une fois par semaine sur l’ensemble de votre minois + body. Rincez abondamment à l’eau tiède puis séchez.

On hydrate

Après avoir fait « peau neuve », il est fortement recommandé d’hydrater sa peau pour entretenir le bronzage. La bonne astuce : les crèmes teintées hydratantes (BB crèmes, laits pour corps Effet Soleil) qui ont le double avantage de nourrir en profondeur l’épiderme tout en ravivant votre hâle. Vous pouvez également opter pour un soin naturel à base d’huile de carotte riche en carotène, en vitamines B et F. Pour celles qui « pèlent » déjà, un soin restructurant-apaisant stoppera le drame en devenir !

Conseil Beauté : En sus de votre crème quotidienne, vous pouvez une à deux fois par semaine, appliquer sur votre visage un masque gélifié qui hydratera intensément la couche externe épidermique.

On s’astreint une cure de bêta-carotène

Précurseur végétal de la vitamine A, le bêta-carotène, présent dans la plupart des fruits et des légumes « orangés », permet de lutter contre le vieillissement et le dessèchement cutané, entretenant ainsi l’effet « bonne mine ». Carottes, abricots, melons, mangues… le choix est varié. On n’hésite pas à user et abuser de cette astuce beauté 100% nature !

On triche (un peu !)

Votre teint ne vous satisfait plus et vous souhaitez le brunir un tantinet ? On bannit les UV de sa conscience et on choisit une méthode beaucoup moins risquée : les autobronzants. On privilégie « les instantanés » à base de DHA, la dihydroxyacétone, au complexe prolongateur de bronzage qui confère un hâle plus naturel que les autobronzants traditionnels aux effets orangés peu flatteurs.
On mise également sur un make up « sunny » en utilisant une poudre de soleil et un blush à la tonalité abricotée.

Conseil technique : Avant d’appliquer l’autobronzant, faites un gommage visage et corps. Déposez une noisette de produit sur la peau en massant délicatement toutes les zones corporelles. On absorbe l’excédent de produit au niveau des articulations et des parties à risque (racines de cheveux, sourcils, ailes du nez) à l’aide d’un coton humide afin d’éviter les mauvaises surprises.

On profite de l’été indien

On ravive son bronzage en bénéficiant de l’ensoleillement des mois d’octobre et novembre. L’atmosphère est radoucie, le soleil moins intense, on peut s’exposer sans craindre les coups de soleil !

Conseil Beauté : Même si les rayons du soleil sont moins puissants qu’en pleine période estivale, on n’oublie pas de se badigeonner le minois d’une crème protectrice… en toutes saisons !

LES 6 COMMANDEMENTS DE L’ÉTÉ

Le jean taille haute

Le jean taille haute

 Le jean taille haute, nouveau must have ? Avec un T-shirt loose, un blouson pastel et des sandales minimalistes, il semble être en pole position de nos indispensables de la belle saison.

Le bandana

Le bandana

Retour en force des nineties oblige, le bandana s’invite à nouveaux dans nos tenues. A nouer de façon très lâche autour du cou, pour accessoiriser un T-shirt blanc et un jean droit. Un petit rien qui fait pourtant beaucoup.

La dentelle

La dentelle

Divine sur une robe bustier, la dentelle en version rose poudrée s’invite avec grâce dans notre dressing estival. A oser sans modération.

La maxi robe

La maxi robe

En la choisissant dans une couleur unie et en la mixant avec un mini sac à main en bandoulière et un large bracelet, la maxi-robe sera (encore une fois) une alliée parfaite pour l’été.

La salopette

La salopette

La salopette, pas seyante ? Pourtant, elle revient en force et c’est facile de la réhabiliter. On opte pour un modèle cintré et foncé, on glisse en dessous une chemise en jean légère et on chausse des escarpins pour élancer la silhouette. Imparable.

La jupe plissee

La jupe plissee

Une jupe, oui, mais plissée c’est encore mieux. Et pour contrer le côté mémé de la jupe plissée, on la porte avec des talons et un blouson rock.